La fin des épreuves écrites pour l’examen d’entrée aux études d’audioprothésiste

Reforme du concours d'audioprothesiste

crédit: skynesher / istock

Quelques changements sont à prévoir pour 2021 concernant les modalités d’accès aux formations d’audioprothésiste. Les épreuves écrites sont supprimées au profit d’un dossier de candidature.

A l’image de nombreux diplômes en France, l’accès aux formations d’audioprothésiste se fait sur concours. Jusque là, les étudiants souhaitant exercer ce métier étaient soumis à des épreuves orales et écrites. Pour la rentrée 2021, les modalités du concours vont être modifiées. Les épreuves écrites, évaluants les étudiants sur leur niveau en mathématiques, biologie et physique seront remplacées, laissant place à un dossier de candidature unique. Les étudiants seront néanmoins toujours soumis aux entretiens oraux, qui prendront désormais une forme nouvelle. Les compétences et connaissances attendus de l’étudiant seront définitivement fixés d’ici l’automne 2019. Afin de réduire les coûts liés au concours, les candidats passeront désormais l’épreuve orale au sein d’un des sept établissements le plus proche de chez eux, même si ce dernier ne figure pas dans leur choix.
 
Cette réforme entrera en vigueur dès la rentrée 2020 mais le concours dit « traditionnel » ne sera pas directement remplacé pour autant. Il s’agit plutôt d’établir une année de transition proposant les deux formes de concours, laissant ainsi le choix aux étudiants de la modalité d’accès. Ceux ayant suivi une classe préparatoire au concours pourront choisir de passer les épreuves écrites, tout autant que les bacheliers pourront choisir une admission sur dossier. Dès 2020, les élèves de Terminale pourront formuler leurs souhaits (limités à trois établissements maximum) directement via la plateforme Parcoursup. Les résultats seront fonction des vœux formulés ainsi que du classement national obtenu par l’étudiant. En ce sens, une commission nationale d’examen des vœux devrait voir le jour afin d’étudier en détail les vœux formulés par les étudiants.
 

Antoine ERICHER