Les sourds profonds implantés tardivement apprécient la musique

Implant cochléaire

Audio infos
Audiology infos
Orchestre de Vienne. © Phonak
Orchestre de Vienne. © Phonak

Les implants cochléaires permettent aux sourds d’apprécier la musique, même pour des patients qui ont été privés d’audition pendant de très longues périodes. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée sur 22 patients atteints de surdité depuis l’âge de 6 ans ou moins, et qui ont été implantés à l’âge de 16 ans ou plus. Ces personnes ont donc été privées d’audition pendant au moins dix ans.

Le but de l’étude était de voir si les progrès réalisés en termes techniques sur le codage du son par les implants cochléaires permettent à ces personnes (les EDLI pour early-defeaned late-implanted) d’apprécier la musique. Il y a encore quelques années, les sourds profonds n’étaient pas implantés s’ils avaient été privés de leur sens pendant une longue période, car le cerveau n’était pas capable de s’adapter à l’implant. Mais les progrès techniques ont permis aux EDLI de correctement percevoir la parole dès la fin des années 1990. L’étude menée par Christina Fuller et ses collègues de l’université de Groningen montrent que les EDLI peuvent également apprécier la musique.

Ainsi, les résultats de quatre questionnaires adressés aux participants de l’étude indiquent que 60 % d’entre eux jugent le son de la musique agréable. Concernant la perception des détails de la musique écoutée, 82 % des participants indiquent être en mesure de comprendre les paroles, 68 % reconnaissent les instruments, 59 % suivent la mélodie et 73 % font la différence entre une voix qui chante et une voix qui parle.

Selon les chercheurs, ces résultats devraient permettre d’élargir davantage la candidature à l’implantation pour les personnes devenues sourdes précocement.

Source : Fuller C et al. Music and quality of life in early-deafened late-implanted adult cochlear implant users Otology & Neurotology 2013;34:1041-1047

Bruno Scala